vendredi 8 janvier 2010

Méthodes utilisées pour les estimations empiriques des effets d’intégration régionale

Il y a deux distinctions : La première distinction se manifeste dans l’estimation ex-ante et une estimation ex-post. L’objectif principal d’estimation ex-ante est d’évaluer les effets d’une future intégration régionale (on utilise ce terme pour les cinq types de degré d’intégration cité en début de chapitre). Dan ce cas il est préférable d’utiliser les données avant la réalisation d’une telle intégration. L’estimation ex-post vise à évaluer les effets d’une intégration déjà existe. Dans ce cas on compare les deux situations avant l’intégration et après l’intégration. La deuxième distinction est principalement se focalise sur les méthodes d’estimations  utilisées : Une méthodes directe qui consiste à utiliser les méthodes de simulation et les méthodes économétriques. La deuxième méthode (Survey) cette méthode consiste à prendre en considération l’avis des experts ou par exemple de mener des enquêtes auprès des firmes afin de savoir l’impact de l’intégration sur leurs ventes sur le marché locale et sur le marché des partenaires. La dernière c’est la méthode indirecte qui consiste à projeter la situation avant l’intégration à une situation d’après l’intégration, on distingue l’effet de l’intégration par la différence entre les deux situations (Gandolfo, 1998).

Posté par fmakhlouf à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Méthodes utilisées pour les estimations empiriques des effets d’intégration régionale

Nouveau commentaire