jeudi 2 juin 2011

Ouverture, transition des économies des pays du Maghreb et démocratie

 La majorité des pays en développement ont élaboré des politiques commerciales dont l’objectif est de développer leurs économies[1]. Les pays du Maghreb ont suivi cette tendance. De ce fait, certains pays en développement protègent leurs industries[2] de la concurrence étrangère. Cependant, ces pays ont connu un phénomène de libéralisation dès le milieu des années 80. En effet, dès le début des années 80, les pays du Maghreb ont opté pour une économie libérale fondée sur l’économie de marché. Afin d’atteindre ces objectif les gouvernements en question ont procédé à une série de réformes économiques:

La libéralisation de commerce extérieur et de régime de change

La libéralisation des prix

La libéralisation financière

La privatisation du secteur public

Politiques commerciales en Tunisie           

Jusqu’aux années 80, les politiques commerciales tunisiennes sont caractérisées par une forte protection de la production nationale et la promotion des exportations. Pour cette période le gouvernement en place a mis  des politiques macro-économiques attractives des IDE[3]. Entre la fin des années 80 et le milieu des années 90, la Tunisie a entamé des réformes économiques, essentiellement le Plan d’Ajustement Structurel (PAS) en 1987 ainsi que la signature de l’Accord d’Association avec l’UE. Ces nouvelles données  ont poussé  l’économie tunisienne à s’ouvrir à la concurrence.  Malgré cette volonté de s’ouvrir  les barrières tarifaires et non tarifaires sont encore élevées[4] .En d’autres termes ces réformes n’ont pas encore libéralisé les échanges. 

Cependant, les principales réformes poursuivies par la Tunisie ont un principal objectif: promouvoir les exportations de l’industrie manufacturière notamment le textile. Actuellement, la Tunisie accorde un traitement de la Nation la Plus Favorisée (NPF) pour tous ses partenaires.

La Tunisie est membre du GATT depuis 1990 et membre original de l’OMC. Selon le rapport de l’OMC[5], la Tunisie participe à plusieurs accords commerciaux préférentiels et régionaux notamment :

Accord d’Association avec l’Europe

Accord de libre-échange avec l' Association Européenne de Libre Echange (AELE)

Grande Zone Arabe de Libre Echange

Accord d’Agadir[6].



[1]  Paul krugman et Maurice Obstfeld [2006] « Economie International  »

[2] L’argument des industries naissantes

[3] FEMISE 2005 profils pays Tunisie

[4] D’après le rapport de FEMISE 2005 profil pays Tunisie

[5] Examens des politiques commerciales de la Tunisie (2005)

[6] Définition donnée page 53

 

Posté par fmakhlouf à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ouverture, transition des économies des pays du Maghreb et démocratie

Nouveau commentaire